Conseil d'école du 28 juin 2010

Publié le par lecoledufresnecamillyvivra

ecole.jpg

 

Le conseil d'école s'est réuni le lundi 28 juin 2010 à l'école du Fresne-Camilly en présence :

- de la directrice de l'école,

- des vice-présidents de la commission scolaire de l'intercom,

- des enseignants,

- des représentants des parents d'élèves.

 

Conseil d'école qui permet d'apprendre, selon les dires des vice-présidents de la commission scolaire, que si aucune action n'a été entreprise pour l'école au cours de ces derniers mois de la part de la commission scolaire - alors même que la situation critique de l'école est connue de tous depuis longtemps - c'est à la demande expresse du président de la communauté de communes !!!

 

Nouvel épisode du feuilleton tragi-comique de ce printemps : "Micmac à la CdC" ... 


Commenter cet article

toto 04/07/2010 12:16



devant les administrés, les parents d'élèves, on nous joue le refrain du bon paternel emmenant ses enfants sur ça bicyclette, le refrain du parfait élu initiant à l'époque la bibliothèque de
l'école, et en conciliabule avec ses petits copains de la commission scolaire on se met d'accord pour laisser mourir l'école à petit feu, sans même lever le petit doigt, après avoir été élu sur
le slogan "unis pour la vie de notre village", quelle franchise, quel courage politique, quelle transparence démocratique !


PR



RB 03/07/2010 16:15



Voila une révélation qui ne fait que confirmer toujours plus avant le conflit d'intérêts dans lequel se trouve englué notre maire !


Il est manifeste que ses deux fonctions : maire et président de la CDC, présentent des divergences et oppositions qui sont incompatibles avec la défense au mieux des intérêts de notre école. Sans
même évoquer par ailleurs sa fonction d'enseignant qui constitue sans nul doute une autre source non négligeable de conflits d'intérêts ... Car il est bien évident que personne n'afficherait
ouvertement des positions susceptibles de nuire à son avancement de carrière.


Mais que faut-il donc de plus pour que ce monsieur prenne enfin acte de cet état de fait ? Je m'interroge ... Cela relèverait-il d'une pathologie mégalomaniaque, d'un ego sur dimensionné qui
confine à l'aveuglement, ou peut-être encore d'une psycho-rigidité exacerbée ? Curieux en tout cas ...


RB