Le mot du maire

Publié le par lecoledufresnecamillyvivra


 

"Le choix de l'intérêt général


La mobilisation des habitants, notamment celle des parents d’élèves et des enseignants à travers leur pétition que j’ai moi-même signée, a été au coeur du débat municipal de ces dernières semaines autour de l’enjeu de l’école.


Quelle belle mobilisation ! Elle a débouché sur l’approbation par le conseil municipal du projet élaboré par la mairie avec la population. Je remercie toutes celles et tous ceux qui ont permis ce beau résultat.


Face aux blocages permanents des projets municipaux par quelques politiciens j’ai pris la décision de me séparer de ces personnes. J’ai ainsi repris la délégation à l’urbanisme. Je n’accepte pas que pour des raisons de basse politique les projets soient bloqués.


Je resterai loin des polémiques. Et je ferai respecter la voix des administrés. Avec la majorité du conseil municipal, je défendrai coûte que coûte l’intérêt général, la place des enfants, la qualité du service public, et l’expression démocratique des habitants.


Maintenant, nous allons pouvoir assurer l'avenir de cette belle école. Pour y parvenir, il faudra voter le budget. C’est un engagement de toute la municipalité. Un recul dans tel ou tel domaine de l’action municipale aurait de lourdes conséquences sur la vie quotidienne.

 

Le budget présenté conforte le service public et donne la priorité aux investissements. Nous parvenons à ce résultat exceptionnel sans augmenter les impôts. Il a donc fallu trouver les moyens ailleurs. En améliorant la gestion courante des dépenses communales. C’est une attention de tous les jours. Je remercie tous les agents de la mairie pour leur sens des responsabilités et leur engagement en faveur du service public et du développement.

 

Je les remercie d’autant plus que l’Etat ne veut pas nous donner les moyens auxquels nous avons droit. Il abandonne nombre de ses missions. Il les laisse aux collectivités locales sans leur donner les contreparties financières et humaines. C’est inacceptable.

 

Une réforme des finances locales est indispensable pour que les impôts soient plus justes, pour que le monde de la finance spéculative, de l’argent vite fait, et des fortunes, participe enfin au financement de la nation. C’est urgent.

 

Je sais pouvoir compter sur vous pour qu’ensemble nous nous donnions les moyens de trouver un débouché politique à ces exigences au service de la population."


C'était le mot du maire ... de Bagnolet, en soutien à son école. Et oui, il existe aussi de tels élus !


 

http://www.ville-bagnolet.fr/Site/ABagnolet_fevmars07.pdf

Commenter cet article

karine 23/06/2010 10:43



Notre maire se joint à nous et se réveille enfin...


J'ai cru un instant avoir râté un épisode, avant de me réveiller dans un autre monde : une autre commune !!!


KB



lecoledufresnecamillyvivra 23/06/2010 11:23



Visiblement vous n'étiez pas présente ce 22 juin en conseil municipal chère administrée !! d'espoir en lisant cet article vous n'en auriez jamais eu si vous aviez assisté à cette comédie
d'opérette de près de 2 heures ou le premier administré de la commune dans le rôle du bouffon jouait le rôle de sa vie !! tragi-comédie plutôt ! car si ça n'était nos enfants pour payer les pots
cassés par ce conseil municipal de pacotille, nous en aurions rigolé de bon coeur ...  



RB 17/06/2010 10:06



Tristesse, tristesse, j'ai cru bien naïvement à la lecture du titre et de ce texte honorable que notre maire à nous avait enfin pris toute la mesure des attentes de ses administrés ...


RB