Manifestations du 19 mars 2011 contre les suppressions de postes

Publié le par lecoledufresnecamillyvivra

 

A Caen, 1500 personnes, dont une trentaine de parents d'élèves de l'école du Fresne-Camilly manifeste contre les 16000 suppressions de postes dans l'éducation nationale à la rentrée prochaine, après que 50 000 postes aient déjà été supprimés au cours des 3 années précédentes.

 

L'article sur le site internet de France 3 Basse-Normandie :

link

 

image_67901823-copie-2.jpg

 

 

Le reportage du journal de France 3 région Basse-Normandie de 19h00 :

   

   
   
    
Le reportage du journal national de 19h30 de France 3 :
     
   
    
   
Le reportage du journal de 20h de France 2 :
    
Le reportage du journal de 20 heures de TF1 :
LDC

Commenter cet article

RB 20/03/2011 15:25


Bon, c'est bien, tout ce petit monde, motivé à très juste titre, vient de faire un n ième tour dans la rue .... Et après ? La prochaine dans un mois ou deux, le temps que les syndicats
's'organisent' ? Ouh là, il est déjà tard, bientôt juin et l'été, on en reparlera en septembre octobre ... Comment ça je caricature ! MAIS CE N'EST LA QUE LA TRISTE ET AFFLIGEANTE RÉALITÉ DES FAITS
! Franchement ça fait combien, deux ans, trois ans, plus, que ça dure comme ça : une bonne petite journée de manifestation version ' soupape et lâché de vapeur' tous les un ou deux mois, tout le
monde rentre chez soi pour remettre le nez dans le guidon, et hop les choses continuent comme si de rien était ??? Certes il y a eu des moments plus tendus, et alors what else. Comment qu'il disait
déjà notre Rehaussé à Talonnettes devant ce parterre tout acquis à sa cause et avec ce sourire lumineux si caractéristique ? Ah oui, ça me revient : 'maintenant quand il y a une grève en France on
ne s'en rend même plus compte'. Trois ans déjà ... Ah, ah, ah, je suppute qu'à ce moment le sens exact de ces paroles n'avait pas encore été parfaitement compris ! Mais soyons clair, le cynisme
avec le quel je les mets en perspectives ne doit pas constituer une source de démotivation. Tout au contraire, elle doit nous inciter à trouver d'autres moyens d'action, d'autres leviers, plus
efficaces. Et dire que aujourd'hui il faut aller voter pour les cantonales et que la carte scolaire, habituellement annoncée en début d'année civile, nous sera gentiment présentée après. Juste
histoire de ne pas perturber la sérénité du scrutin certainement. Du mépris, encore du mépris, rien de moins rien de plus ... Allez jusqu'au bout, décomplexé qu'il disait aussi. Pfff, ras-le-bol !
RB