Reunion du 20 mai - Commission scolaire / parents d'élèves

Publié le par lecoledufresnecamillyvivra


 

Réunion du 20 mai 2010 entre la commission scolaire d’Entre Thue et Mue

et les parents d’élèves du Fresne-Camilly et de Secqueville en Bessin

 

 Présents :

 

Commission scolaire d’Entre Thue et Mue :

-          Gérard Varlet, de Secqueville-en-Bessin,

-          Catherine Lechevallier, de Cairon,

-          Sarah Iung, de Bretteville l’Orgueilleuse

-          François Touyon, de Putot en Bessin

-          Christophe Geneslay, du Fresne-Camilly

 

Conseil municipal du Fresne-Camilly :

-          Philippe Dupré,

-          Patrice Anquetil,

-          Julien Bance.

 

Commission « enfance » du Fresne-Camilly :

-          Nathalie Lemarois,

 

Parents d’élèves du Fresne-Camilly : 7 à 8 personnes,

 

Parents d’élèves de Secqueville-en-Bessin : 5 à 6 personnes.

  

Origine de la réunion :

A l’occasion de la dernière réunion de la commission scolaire d’Entre Thue et Mue, qui s’est tenue à Saint-Manvieu le 26 avril 2010, les parents d’élèves du Fresne-Camilly ont demandé à assister aux débats de cette commission et à être autorisés à lire un courrier qu’ils avaient préparé à son intention. Les deux vice-présidents ont opposé une fin de non recevoir à cette requête. Le courrier a toutefois été lu à cette commission par le conseiller municipal du Fresne-Camilly qui en fait partie. Afin de répondre en partie aux interrogations des parents d’élèves exprimées par l’intermédiaire de ce courrier, ce conseiller municipal du Fresne-Camilly a insisté au cours de cette réunion pour que soit organisée rapidement une autre réunion à son initiative au Fresne-Camilly, qui réunirait la commission scolaire ainsi que des parents d’élèves invités du Fresne-Camilly et de Secqueville en Bessin, ce qui lui fut accordé.


Compte-rendu sommaire de la réunion :

Les parents d’élèves du Fresne effectuent une présentation informatique basée sur les effectifs des écoles de la communauté, leur répartition, leur évolution au cours des dernières années, le cas du Fresne-Camilly, ainsi que les hypothèses de travail qu’ils ont évoquées au cours des quatre derniers mois en vue de sauver l’école du Fresne, dans l’intérêt de tous les enfants de la communauté.

 

En particulier, ils précisent que, au vue des chiffres des écoles de trois classes dans le Calvados (source Education Nationale, rentrée 2008-2009) il semble qu’un minimum de 64 élèves soit requis pour assurer l’avenir de l’école du Fresne dans le cadre d’un fonctionnement à trois classes. Or une prospective de l’évolution des effectifs de cette école pour les trois années à venir (jusqu’en juin 2013) basée sur les effectifs de cette école et sur les naissances récentes de cette commune, montre qu’il manquerait environ 10 enfants scolarisés au Fresne pour sauver cette école (à partir de deux classes, les parents d’élèves font savoir qu’il est à craindre que la structure ne soit plus viable). A l’issue de ces trois années, les projets de construction (précision du conseil municipal : 44 parcelles dont une dizaine dévolues au logement locatif) pourraient permettre d’assurer l’avenir de cette école sur le long terme.

 

La commission « enfance » du Fresne-Camilly précise que le jardin d’éveil – d’une capacité de 12 enfants - qui doit voir le jour dans les locaux de l’école du Fresne à très courte échéance (~ janvier 2011) permettrait de pourvoir à l’arrivée de plusieurs élèves à la rentrée 2011-2012. Toutefois, le temps pressant, les parents d’élèves indiquent que la décision de fermer une nouvelle classe au Fresne – s’il devait y en avoir une – serait prise entre novembre 2010 et avril 2011 par l’inspection d’académie. Il faut donc trouver une solution très rapidement. Les parents d’élèves rappellent alors que, depuis maintenant plus de trois mois, ils ont proposé que cette solution soit que les parents d’élèves de Secqueville-en-Bessin, dont l’école de rattachement est celle de Bretteville l’orgueilleuse, qui souhaiteraient sur la base du volontariat inscrire leur enfant au Fresne, se voit accorder une dérogation de la part du bureau communautaire. Les arguments en faveur de cette hypothèse sont ceux qu’ils ont rappelés à la commission scolaire par l’intermédiaire de leur courrier du 26 avril 2010. 


A l’issue de cette présentation, les membres de la commission scolaire (S. Iung, C. Lechevallier, G. Varlet, F. Touyon) prennent chacun la parole et expriment principalement le fait que les prévisions d'effectifs à l’école élémentaire de Bretteville sont estimés à 230 enfants à la rentrée 2010/2011, chiffre qui ne doit impérativement pas être réduit car cela pourrait entraîner la perte du 10ième poste d'enseignant en élémentaire.


Ensuite, à la demande explicite de plusieurs parents d'élèves de Secqueville-en-Bessin quant à la réponse qu'ils obtiendront s'ils effectuent une demande de dérogation ayant pour objet d'inscrire leur(s) enfant(s) à l'école élémentaire du Fresne-Camilly, la commission scolaire finit par reconnaître qu'elle est incompétente en la matière, et qu'une telle décision relève du bureau communautaire.



Présentation informatique effectuée par les parents d'élèves du Fresne-Camilly à la commission scolaire :

 

Diapositive1.JPG

 

Diapositive2.JPG

 

Diapositive3.JPG

 

Diapositive4.JPG

 

Diapositive5.JPG

 

Diapositive6.JPG

 

Diapositive7.JPG

 

Diapositive8.JPG

 

Diapositive9.JPG

 

Diapositive10.JPG

 

Diapositive11.JPG

 

Diapositive12.JPG

 

Diapositive13.JPGDiapositive14.JPG

 

Diapositive15.JPG

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article